Mask orange Mask orange
Des Hommes et des Troupeaux

Des Hommes, des Savoir-faire

Bergère, chien de conduite et troupeau de brebis

Pour s’occuper des troupeaux et entretenir les paysages d’altitude, éleveurs, bergers et propriétaires fonciers travaillent en collaboration.

On imagine souvent que le métier consiste à se promener en montagne en regardant les moutons. En réalité, derrière le métier de berger ou éleveur/berger se cache une multitude de tâches et de compétences très variées.

C’est quoi être berger ou éleveur/berger ? 

Des métiers et des rôles différents

Comment devenir berger ?

C’est quoi être berger ou éleveur/berger ?

Garder, guider, nourrir un troupeau

Il assure la sécurité d’animaux domestiques dans un vaste espace naturel, où les conditions météo, la ressource en eau et l’environnement peuvent changer rapidement.

Elever et soigner des animaux

Il prend soin autant qu’il donne des soins (alimentation, santé, naissances,…). Un troupeau en bonne santé contribue à la satisfaction professionnelle et à la qualité des produits.

 

Connaître et comprendre le milieu naturel 

Il définit un parcours de pâturage sur la saison et jour après jour, qui lui impose d’avoir des connaissances sur la faune et la flore sauvage, la ressource en eau, les phénomènes météorologiques, la topologie…

 

Entretenir le paysage

Le pâturage et le piétinement par les animaux stimulent la pousse de l’herbe, empêchent la prolifération de plantes propices aux avalanches et limitent le risque de feux de forêts.

Fabriquer du fromage

Quand il gère un troupeau laitier, il trait et fabrique du fromage avec le lait d’été.

Diriger une entreprise

Si il est éleveur-berger, il doit pérénniser et rentabiliser son entreprise, qui nécessite généralement de gros investissements financiers.

Outre ses missions directement liées au troupeau dont il a la charge, il a une multitude d’autres tâches à effectuer :

  • Soin et gardiennage des chiens de protection et de conduite,
  • vérification, réparation et entretien des clôtures ou de sa cabane,
  • coupe de bois pour se chauffer,
  • débroussaillement des zones envahies par la végétation,
  • conseil et sensibilisation aux touristes de passage,
  • lien quotidien avec les éleveurs…
Background noise
Fill 1

Parfois, c’est aussi le berger qui effectue la traite des bêtes deux fois par jour, la fabrication de fromage et la livraison du lait.

Idées reçues

On pense que :

« Un berger dort à la belle étoile »

Fill 1 Fill 1

Alors que de tout temps, les bergers ont toujours cherché à s’abriter au maximum des intempéries et nuits fraiches, la belle étoile était la dernière option si aucun autre recours !

Le berger dort dans un chalet ou une cabane, qui est sa maison durant l’estive.

« Le berger est toujours avec le troupeau »

Fill 1 Fill 1

Alors que d’autres tâches ne lui permettent pas d’être constamment avec le troupeau.

Les journées du berger sont longues, son réveil est très matinal avant le lever du soleil et il rentre au chalet à la tombée de la nuit où il prend soin de parquer le troupeau avant de rentrer se reposer. Il a beaucoup de tâches à effectuer la journée, décrites plus haut, et parfois aussi il fait une sieste pour tenir le rythme d’une journée de plus de 15 h de travail !

« Les animaux vont où ils veulent et le berger les suit »

Fill 1 Fill 1

Alors qu’une des missions du berger est d’organiser la montagne pour que les bêtes pâturent partout et au bon moment. C’est donc lui qui guide le troupeau et ce n’est pas toujours facile !! Car les animaux des troupeaux sont gourmands et comme pour les humains, ils vont se diriger en priorité vers ce qu’ils préfèrent en goût, et délaisser ce qu’ils aiment moins. Pourtant il faut manger de tout si l’on veut tenir tout l’été !

« Le berger est propriétaire des chiens »

Fill 1 Fill 1

Alors que le berger peut être propriétaire d’un ou plusieurs chiens de conduite mais ça n’est pas une obligation même si c’est souvent plus facile pour lui! S’il n’a pas de chien à lui, il s’en fait prêter un par les éleveurs ou un autre berger. Pour les chiens de protection, ils appartiennent en général au propriétaire du troupeau, qui n’est pas toujours le berger !

« Berger, c’est un métier d’homme ! »

Fill 1 Fill 1

alors qu‘il y a même aujourd’hui autant de femmes bergères que d’hommes bergers !

« Le berger est un vieux garçon sans famille »

Fill 1 Fill 1

Alors que le métier s’adapte avec la société. Les modèles familiaux et professionnels évoluent, le métier aussi, si bien que les bergers qui ont des enfants vont parfois passer la saison d’estive avec leurs familles. Souvent, c’est même une profession exercée en famille et qui implique tous les membres. 

Des métiers et des rôles différents

L’éleveur

Il est le propriétaire d’un troupeau et des chiens de protection. Pendant que ses bêtes sont en alpage l’été, il fait les foins qui les nourriront l’hiver, et gère son exploitation. Et il reprend la charge de son troupeau à sa redescente d’estive pour les naissances et garder les bêtes au chaud pendant l’hiver jusqu’à la saison d’été suivante.

Quand l’alpage est grand, plusieurs éleveurs peuvent se regrouper en groupement pastoral. Ils vont mettre leurs troupeaux en commun et partager les coûts de l’estive (embauche d’un berger, location de l’alpage, soin des bêtes, construction et entretien des équipements…)

Le propriétaire foncier

Les terres pâturées par les troupeaux lui appartiennent. Ce peut être un particulier, un éleveur, un habitant : l’estive est alors privé. Mais le propriétaire peut aussi être une collectivité publique : une commune, un département, l’état..

L’éleveur ou le groupement pastoral loue les pâturages au propriétaire par le biais d’un contrat pour avoir le droit de les utiliser. Ainsi, les bêtes sont nourries et les espaces entretenus !

Pour créer un plus grand espace, faciliter et réduire les coûts de son entretien, les propriétaires peuvent aussi se regrouper en Association Foncière pastorale.

 

 

Bon a savoir

Les éleveurs et bergers sont-ils des usagers de la montagne parmi d’autres ?

Fill 1 Fill 1

Les hommes et leurs troupeaux sont des usagers de la montagne un peu différents des autres :

  • Comme un locataire dans son appartement, l’éleveur paie une location au propriétaire de l’alpage ou de l’estive, pour pouvoir exploiter le terrain, qui servira à nourrir son troupeau tout l’été. Un contrat ou une convention lie le propriétaire et l’éleveur entre eux pour définir les droits et obligations de chacun.
  • En contrepartie, le propriétaire reçoit un loyer et bénéficie de l’entretien de ses terrains en montagne, qui deviennent attractifs pour d’autres usagers.

Quelle mot pour nommer le gardien des troupeaux ?

Fill 1 Fill 1

Le mot « berger » est le terme générique qui désigne un gardien de bétail. Mais il existe des mots dédiés en fonction des animaux gardés. On parle de « vacher » pour les vaches, « chevrier » pour les chèvres et « berger » pour les brebis.

En Savoie et en Haute-Savoie, on appelle « alpagiste » un berger qui est aussi éleveur, donc propriétaire de son troupeau. Ailleurs, on l’appelle simplement « éleveur-berger« .

Comment devient-on berger ?

Bien que, comme tout métier, l’apprentissage de celui-ci se fait par la pratique au contact des troupeaux, différentes écoles en France proposent des formations de bergers/vachers :

 

Reportage 

 

 

Background
icon-quote Le pastoralisme est un métier-passion ! Allez à la rencontre de ces hommes et ces femmes pour parler de leur métier
tree copy
Fill 1 Copy 3
Fill 1
Fill 1 Copy 2
Fill 1
Orange background
Chèvre au milieu d'un troupeau de brebis
Pour aller plus loin

Les troupeaux, les races, faisons le point

Les troupeaux font partie de la carte postale des paysages de montagne, mais savez-vous comment et pourquoi ils sont choisis ?

Des troupeaux, des races adaptées

Un équilibre entre la nature et l’homme

 

 

tree copy
tree copy
Fill 1 Copy 3
Fill 1 Copy 3
vache