Mask orange Mask orange
Partager la montagne

Partager l’espace

Savez-vous que ces lieux sont praticables pour les loisirs et riches en biodiversité parce qu’ils sont ouverts ? Sans les troupeaux et leurs gardiens, de nombreux espaces de nature en montagne ne seraient plus accessibles. il convient de respecter les espaces mais aussi les hommes et les femmes qui y travaillent.

Faites le point sur vos connaissances !

La montagne appartient à tout le monde : vrai ou faux ?

Pourquoi dois-je rester sur les sentier battus ?

Quel risque lorsque j’approche les animaux des troupeaux ?

Comment randonner avec mon chien de compagnie ?

Le bivouac sans couac, est-ce possible ?

 

La montagne appartient à tout le monde : vrai ou faux ?

On a souvent l’impression que la montagne appartient à tout le monde, et que tout le monde peut profiter comme il l’entend.

Mais c’est faux ! quand on se promène en montagne, on est toujours chez quelqu’un. Les propriétaires d’une montagne peuvent être des particuliers, des éleveurs, des communes, le Département,… Comme en vallée, en ville ou en campagne, l’espace montagnard est soumis au cadastre qui détermine à qui chaque parcelle appartient.

Bon à savoir

Qu’est ce qu’une Association Foncière Pastorale ?

Fill 1 Fill 1

Une AFP est un regroupement de propriétaires de terrains (privés ou publics) sur une zone de montagne, de collines ou de forêt.

Le but ? Se regrouper pour être plus forts ensemble, partager des coûts de travaux et faciliter la location des alpages et estives.

Pourquoi dois-je rester sur les sentiers battus ?

L’envie de liberté passe parfois par l’envie de sortir des sentiers battus. Mais nombreux sont ceux qui veulent faire leur propre trace et ne pas suivre le chemin tout fait ! Malheureusement, le passage répété en dehors des sentiers abîme très vite le sol et la végétation. Cela a pour conséquences l’érosion des sols, et la perte de ressource herbagère pour nourrir les troupeaux.

Quel risque lorsque j’approche les animaux des troupeaux ?

Les animaux des troupeaux sont certes des animaux domestiques, mais vivant en semi-liberté dans un environnement naturel. Ils peuvent ressentir de la peur à l’approche d’humains ou de chiens qu’ils ne connaissent pas, d’autant plus si les animaux sont jeunes, ou sur les troupeaux allaitants (avec leurs petits). Dans la mesure du possible il est important de garder ses distances en toute circonstance et de rester vigilant à proximité des animaux.

 

Bon à savoir

Est-ce-que  je peux faire un selfie avec une vache trop mignonne ?

Fill 1 Fill 1

Chaque année, des incidents se passent entre des usagers de l’espace et des animaux de troupeau. Souvent ces incidents sont déclenchés par des attitudes à l’apparence anodine mais qu’il faut s’abstenir de faire : vouloir nourrir l’animal, le caresser, chercher à faire un selfie avec lui, courir ou crier…

Comment randonner avec mon chien de compagnie ?

Nous sommes de plus en plus nombreux à posséder des chiens de compagnie.  Et la montagne devient le lieu idéalisé de permission de tout ce qu’on interdit à nos fidèles compagnons en ville ! Il est primordial d’empêcher son chien de courir après les troupeaux pour éviter du stress aux animaux et pour protéger le chien de compagnie, ou encore de sauter dans les abreuvoirs car les bêtes ne boivent plus l’eau qui aura été souillée.

La bonne attitude ? Garder son chien en laisse, seule rempart face aux réactions instinctives de votre chien. Et si possible ne pas l’emmener là où il y a des troupeaux !

Bon à savoir

Et les chiens des bergers, pourquoi ne sont-ils pas tenus en laisse ?

Fill 1 Fill 1

Deux types de chiens accompagnent les troupeaux. Les chiens de conduite, qui servent à rassembler le troupeau et à le conduire où le berger le lui demande ; et les chiens de protection contre les prédateurs. Pour bien faire leur travail, jour et nuit, ces chiens ne peuvent pas être attachés !

Le bivouac sans couac, est-ce possible ?

La règlementation du bivouac en France tolère la pratique à condition d’obtenir l’accord du propriétaire, l’espace montagnard appartenant toujours à quelqu’un. Le bivouac est une pratique qui se démocratise, si bien qu’elle fait émerger de nouvelles problématiques du fait de l’intensification de la pratique :

L’impact sur l’herbe 

Chaque emplacement va engendrer du piétinement et rendre l’herbe inutilisable temporairement. Les feux de camps se multiplient les uns à côté des autres (car chacun veut son feu !) et rendent l’herbe inutilisable pour la saison ou pour plusieurs saisons.

Les pollutions humaines

La pratique génère des déchets, oubliés involontairement ou laissés intentionnellement aux abords de chalets ou aires aménagées pour le service de ramassage, qui n’existe pas en montagne.

Les déchets oubliés dans l’herbe causent la mort dans d’atroces souffrances des animaux domestiques et sauvages par suffocations ou hémorragies internes.

D’autre part, les pollutions humaines liées à nos besoins naturels, transforment les lisières et les abords de chalets (points privilégiés pour ne pas être vu !) en toilettes à ciel ouvert

Le dérangement des troupeaux et des chiens de troupeaux

Les troupeaux sont mobiles, si bien qu’il n’est pas rare au lever du jour, que l’endroit choisi pour son isolement se retrouve en plein milieu d’un troupeau… Et qu’un Patou vous accueille à la sortie de votre tente !

Bon à savoir

Comment minimiser mon impact ?

Fill 1 Fill 1
  • Demander l’autorisation au propriétaire et/ou à l’exploitant, qui s’il est d’accord vous indiquera l’endroit le plus adapté
  • S’installer là où l’herbe est rase
  • Eviter les feux de camps, ou privilégier un foyer existant.
  • Remporter ses déchets ET son papier toilette, jusqu’à chez soi ou une poubelle publique.
Background
icon-quote Avec des espaces aussi grandioses, faisons en sorte de pouvoir tous en profiter !
tree copy
Fill 1 Copy 3
Fill 1
Fill 1 Copy 2
Fill 1
Orange background
partager les équipements : abreuvoirs
Pour aller plus loin

Chalets, abreuvoirs, chemins, clôtures… Pour qui, pour quoi ?

De nombreux équipements et aménagements sont installés en montagne, permettant à l’activité pastorale de s’adapter au mieux à son environnement. Ils ont tous une fonction ou une utilité de 1ère intention, même s’ils peuvent parfois profiter à d’autres usages que celui initialement prévu.

Partager les équipements

Un équilibre entre la nature et l’homme

tree copy
tree copy
Fill 1 Copy 3
Fill 1 Copy 3
vache